Chez Marty ! / exposition collective

du 10 au 25 juillet 2015


Vincent Sator est heureux de présenter « CHEZ MARTY ! COLLECTIONNITE AIGÜE », une proposition-exposition à partir de la collection privée de Marty de Montereau à la galerie Sator, du 10 au 25 juillet 2015.

Alors que nous déjeunions tous deux en terrasse d’un restaurant italien de l’avenue Trudaine à Paris en septembre dernier, Marty me racontait ses récents voyages d’exploration consacrés à des visites de foires internationales et d’expositions. Je fus une fois encore frappé de son engagement et de combien l’art contemporain et ses acteurs se trouvaient au cœur de sa vie et de son quotidien. Son enthousiasme à me faire part de ses découvertes en matière de jeunes artistes et de ses désirs d’acquisitions - pour certains assouvis - me toucha. Lorsqu’il me fit part d’un projet auquel il réfléchissait depuis quelques temps consistant en l’exposition d’une partie de sa collection réunie par exemple sur une thématique spécifique, je lui proposai de manière spontanée de l’accueillir à la galerie.

Je trouvai très intéressant d’y exposer à travers une sélection d’œuvres les mécanismes affectifs et intellectuels présidant à la question de la collection, aux choix des pièces qui la composent et rappeler les enjeux d’engagement vis-à-vis de l’art contemporain et des artistes.

Quelques semaines plus tard, Marty me proposa de venir dans son appartement découvrir les œuvres auxquelles il songeait pour notre projet. Dès mon arrivée dans cet élégant appartement haussmannien, légèrement défraichi au charme bohème, je fus frappé par l’omniprésence des œuvres d’art, accumulées dans tout l’espace et dans toutes les pièces. Leur diversité, leur force plastique et le dialogue amorcé avec d’autres champs de collection tels que l’art africain, les montres ou les médailles me passionnèrent. Je compris alors combien Marty était de fait un collectionneur absolu, dont l’œil libre décidait en fonction de ses goûts et envies des chemins qu’il devait ou pouvait suivre. Cette liberté me convint de la beauté de notre projet. Il m’apparut donc qu’il fallait montrer qu’une collection dans sa richesse, sa diversité et sa complexité ne pouvait être dissociée de son collectionneur et nous décidâmes ainsi d’élargir notre première sélection d’œuvres.

Une partie de la collection de Marty sera présentée en l’invitant à se réapproprier l’espace de la galerie qui sera coupé en deux sections pour l’occasion. La première section montrera des œuvres de sa collection choisies par lui en fonction de critères affectifs et plastiques. Il s’agira d’évoquer de façon symbolique l’environnement domestique dans lequel Marty évolue au quotidien en insistant sur sa relation de proximité avec ses œuvres. Dans une seconde section, selon une scénographie plus classique et plus neutre, seront présentées des œuvres sélectionnées par Marty à la galerie ou auprès d’autres galeries qu’il fréquente régulièrement, œuvres qui l’intéressent et qu’il souhaiterait acquérir. La collection d’art contemporain est en soi un objet mouvant en construction permanente. La première section montrera donc l’engagement acquis du jeune collectionneur. La seconde section participera d’un ensemble en devenir.

communiqué de presse (PDF)

dossier de presse (PDF)